mercredi 10 février 2010

ELUS DE LA LISTE « SAINT-SAULVE AMBITION » Février 2010


Les résultats sont là ! Et c’est bien pour les Saint-Saulviens !
Les élus d’opposition ont bien raison de stimuler la municipalité lorsque les choses ne se passent pas comme elles le devraient. Explications : en décembre 2010, lors d’un épisode neigeux et verglacé, on déplorait le manque de sel de déneigement et l’imprévoyance de nos élus majoritaires, qui avaient eu pour conséquence une dizaine de jours de danger de chutes pour les piétons et de dérapages pour les véhicules.
Cette année, Bravo, le nécessaire a été fait rapidement.
L’opposition fait bien son travail lorsqu’elle dénonce les insuffisances et le manque de réactivité de la Mairie. Nous continuerons à œuvrer dans ce sens pour le bien des habitants.

Au cours du conseil municipal du 30 janvier, les élus ont adopté les plans de financement de la réalisation d’un terrain de football en gazon synthétique, ainsi que la rénovation de la salle des sports Schuman et des 3 courts couverts du tennis-club. Il est intéressant de noter, et c’est positif pour notre ville, que grâce aux subventions du Conseil Régional (150 000,00 Euros) et du Conseil Général (475 000,00 Euros), en tout 66 % de la totalité du coût, la participation financière de notre commune ne sera que de 22 %. Rendons hommage à ces 2 collectivités territoriales , qui subventionnent bon nombre de réalisations importantes qui ne se feraient sans doute pas sans elles, et qui sont très importantes pour le bien-être des habitants. Rappelons que malheureusement ces 2 collectivités doivent fusionner en une seule en 2014, avec les conséquences que l’on imagine pour nos subventions municipales. Il faudrait penser aussi à cela lorsque l’on vote certaines lois.
Le Maire nous annonce également, sans trop s’en offusquer (solidarité gouvernementale oblige) que les dotations de l’Etat (DGF et DSU) sont encore gelées cette année (c’est le cas depuis 2009). Ceci oblige la commune à augmenter les taxes en conséquence (2 % cette année malgré le rattrapage de taxe foncière de Vallourec).

Les riverains du Bas-Marais sont inquiets. La réouverture de la ligne ferroviaire Valenciennes-Mons prévoirait à terme le passage de 16 trains par jour.
La probable future importance du Port Fluvial, la prise en compte des problèmes d’environnement, on voit bien que tout cela est lié.
Il est nécessaire que tous les travaux soient faits pour sécuriser la ligne de chemin de fer, et pour la tranquillité des habitants. Il ne faut pas négliger leur qualité de vie. On n’a pas l’impression, en écoutant les responsables (Sous-Préfet, RFF) que c’est la première de leur préoccupation.

Nous resterons vigilants. (ce texte a été transmis en mairie le 10/02/2012)

lundi 1 février 2010

Bulletin municipal FEVRIER 2010 – Encart de la liste SAINT-SAULVE AMBITION


Tiens, on reparle du Tram !

 
Dans la presse dernièrement, le président du SITURV, qui décidément fait la pluie et le beau temps, nous annonce qu’on abandonne le VALWAY : le pays de Condé et Quiévrechain seront desservis par un vrai TRAM. C’est plutôt une bonne nouvelle, même si on n’a pas oublié tous les arguments déployés très récemment pour nous faire avaler l’idée d’un tram au rabais, beaucoup plus économique, qui avait l’avantage d’éviter de trop gros travaux d’infrastructure. Bon gré, mal gré, les communes concernées avaient fini par se faire à l’idée que Valenciennes, commune phare avait droit à du beau, et nous, les habitants des autres communes du valenciennois, du moins beau…Finalement on aura un beau tram, peut-être même un « tram-train », puisque l’on reparle de la réhabilitation de la ligne de chemin de fer Valenciennes-Quiévrain qui avait tous les défauts et qui retrouve grâce aux yeux de nos décideurs. On avait pas assez d’argent… on a maintenant du surplus grâce à d’opportunes subventions de l’état !

Que faut-il en penser ? On a vaguement l’impression qu’on se moque de nous.

Saint-Saulve devra faire face, comme les autres communes à la suppression de la taxe professionnelle. Il n’y a pas de miracle, les ménages compenseront ce manque en payant davantage d’impôts locaux.

Les années se suivent et se ressemblent : 2010 ne sera sûrement pas une année facile. Les élus de SAINT-SAULVE AMBITTION continueront à être à votre écoute.