mercredi 5 février 2014

Jean-Marc Hochart et Jacques Marissiaux ont répondu à vos questions [3/3]



Beaucoup de questions ont été posées aux 2 intervenants lors de notre café citoyen :

  • L'engorgement de SAINT-SAULVE-BRUAY : un vrai calvaire !
  • Jacques MARISSIAUX précise que, le 19 décembre 2013, 65 millions d'Euros ont été votés par le Conseil Général pour le commencement des travaux du Contournement Nord en 2014 qui dureront jusqu'en 2018. Cela paraît long mais on ne peut pas aller plus vite. A terme, cela devrait désengorger l'accès à BRUAY.
  • M. Alain LEGRAND de l'Association « Droit au vélo » s'inquiète de l'impact des arrêts prévus sur les linéaires, déficit public non négligeable.
  • Jean-Marc HOCHART : Après maintes demandes au Maire, toujours les mêmes réponses, « rien n'est figé, on donnera des infos dans le bulletin municipal »
    Nous, nous demandons de la transparence. Mais on ne nous demande jamais notre avis. On sait qu'il y a un budget à dépenser mais on n'en connaît pas le montant.
  • M. Jean-Claude DEWAEY : Nous souhaitons un site propre de transport. Les bus actuels vont être utilisés et on sait qu'ils sont polluants.
  • M. Raphaël SEVRIN: Si on refuse le tram, on nous le reprochera plus tard. Il nous faut un site propre et un transport écologique.
  • Jean-Marc HOCHART : SAINT-SAULVE AMBITION avait proposé un autre tracé, avec un vrai tram, qui desservait un plus grand nombre de Saint-Saulviens : les écoles, les collèges, la Châtaigneraie, la clinique du Parc, le Bas Marais etc... Jugé trop sinueux par le SITURV, il est pourtant tout à fait faisable si l'on en croit le Cabinet indépendant qui l'a étudié !
  • Mme Marie-Françoise TRACKOEN : je ne conduis pas, des personnes âgées prennent le bus, il y a des mamans avec des poussettes d'enfants, des fauteuils roulants... C'est aussi un problème d'autonomie pour beaucoup. Attention aux projets au rabais !
  • Jean-Marc HOCHART : tous les bâtiments publics devront obligatoirement être accessibles en 2015, c'est un problème important et aucune ville n'est actuellement en règle dans ce domaine. Il est évident que les transports collectifs devront eux aussi être accessibles. Il est important de penser également aux cyclistes. Personne ne pense vraiment à eux. Une enquête a montré que 65 % des déplacements se font en voiture, 6 à 7 % seulement en transport en commun. Il faudrait imposer des contraintes aux voitures.
  • Raphaël SEVRIN : le PDU (Plan de déplacement urbain) prévoit la priorité aux vélos. Cela doit s'appliquer à toutes les villes. La mobilité c'est la liberté.
  • M. Alain LEGRAND : Pour le dernier projet présenté mercredi 15, a-t-on des infos sur les pistes cyclables?
  • Jean-Marc HOCHART : on n'a pas pu voir sur les plans qui nous ont été présentés. J'avais demandé une copie de ce projet, ce qui m'a été refusé par le maire, le projet n'étant pas encore finalisé paraît-il.
  • Mme HEYSE : nous ne sommes pas d'accord sur le fait qu'on nous impose un projet au rabais. La priorité doit être donnée à des bus à énergie propre, qui ne polluent pas. Cela existe sur la métropole lilloise. Pourquoi pas ici?
  • Raphaël SEVRIN : le gain de temps n'est pas le critère essentiel. Quand vont commencer les travaux?
  • Très rapidement paraît-il, au second semestre 2014.
  • Luigi PETIAU : SAINT-SAULVE est une ville patchwork : Charles de Gaulle, Pépinière, le Marais...aucun moyen de liaison entre ces différents quartiers. Il y a danger pour les enfants qui vont aux salles de sport, la plupart des vélos doivent rouler sur la route, et on ne trouve plus de place pour se garer.
  • Jean-Marc HOCHART : Quelqu'un a demandé, depuis 4 ans qu'un panneau routier soit installé au carrefour du Moulin Rouge pour indiquer la direction de l'autoroute. Les camions tournent, s'en vont souvent jusqu'à ONNAING, ne sachant pas que l'on peut rejoindre l'autoroute à SAINT-SAULVE. Toujours rien !
  • Jean-Charles LAMBECQ : A ONNAING, on sait encore moins de choses que vous ! On sait que chez nous on ne peut pas faire passer un tram pour traverser le centre ville, la largeur de la route étant de 14 mètres alors qu'il en faut 17 pour un tram sur rails ! Alors pourquoi dépenser de l'argent pour un projet qui ne tient pas la route. Nous souhaitons un transport propre.
  • Mme RUE demande si les travaux auront commencé avant la prochaine brocante nocturne du mois de juillet, et si après on pourra continuer à l'organiser.
  • Jean-Marc HOCHART : Hélas, aucune précision à ce sujet, et j'ai bien peur que ça ne fasse pas partie des préoccupations du maire et du SITURV .
  • Francine VEGGIOTTI : A quand un 6ème projet ? Qui nous proposera peut-être la diligence ? Trêve de plaisanterie, on est obligé de constater que les années passent, les projets se succèdent en régressant d'un cran à chaque fois, pour aboutir aujourd'hui à un transport collectif « semi-dédié » avec bus polluants, sans aucun intérêt pour les habitants et l'environnement.

CONCLUSION

Vous êtes en droit d'obtenir des informations, car cela VOUS concerne. Le débat, on l'a eu, les positions ont changé 5 fois. Ce n'est pas sérieux.
Ne laissez pas les élus décider pour vous. Ils doivent PARTAGER l'information et DECIDER en fonction de TOUS.
https://files.acrobat.com/a/preview/7a08bfea-72e2-4ced-bf1b-b0ef1362f405

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire