jeudi 13 mars 2014

Les Ambitieux prennent la plume...

Ah il en a de la constance Monsieur Jean-Claude QUILLET-VILETTE !
Dans son blog, comme au conseil municipal, courageux mais pas téméraire. Les socialistes, qu'il met au pilori étaient assez fréquentables pour prendre son pouvoir en conseil municipal quand il en était absent, et pour énoncer quelques récriminations qu'il n'osait pas formuler lui-même face au maire sortant. Il les a suivi les affreux socialistes : ils votaient contre le budget, ils s'abstenaient, ils approuvaient, jamais il ne s'est démarqué. Mais maintenant, attention, on est en campagne, alors on va voir ce qu'on va voir...

Qui est Monsieur Jean-Claude QUILLET-VILETTE ?

Il se chuchote qu'il est gaulliste, en 2008 pour convaincre des électeurs de le rejoindre sur sa liste, il se disait proche du MODEM, il a même voté aux primaires socialistes en octobre 2011.
Communiste ? Tiens donc ! Je fréquente depuis des décennies les communistes de Saint-Saulve, nous avons mené ensemble plusieurs combats municipaux, en 1977, en 1983... Où était-il à cette époque.
Il faut dire qu'il est un peu fâché avec les dates : dans son premier tract de janvier 2014, il énumérait les différents scrutins municipaux auquels avait participé Cécile GALLEZ : 1978 au lieu de 1977, 1984 au lieu de 1983 1990 au lieu de 1989 etc... Dans son dernier tract de mars 2014, il situe la date des élections municipales au 13 mars ! Il a dû être traumatisé dans son enfance lorsqu'il rabâchait ses dates d'histoire... Il faudra lui dire que c'est le 23 mars les municipales, qu'il ne soit pas étonné de ne pas trouver le bureau de vote le 13 mars.

Est-ce bien sérieux ?
Quant à sa colistière, Madame Françoise COLBEAUX, à qui je n'ai rien à reprocher, mais qui est présentée comme sympathisante socialiste.
Responsable depuis de très nombreuses années de la section socialiste de Saint-Saulve, je ne la connais pas du tout dans notre mouvance, et elle par contre, n'a pas voté aux primaires socialistes. Elle était pourtant déjà sur la liste de Monsieur QUILLET-VILETTE en 2008, alors ses sympathies socialistes doivent vraiment dater...

Oui Monsieur QUILLET-VILETTE, nous sommes ambitieux pour notre ville, et nous n'avons pas besoin de vous pour avoir des idées.
Parler de plagiat concernant nos idées sur le tram relève de la plus parfaite mauvaise foi. Le tram nous en parlions dès 2007 dans nos tracts lorsque Jean-Louis BORLOO a présenté son projet dans l'Observateur du Valenciennois. Nous avons construit un contre-projet qui a fait l'objet d'une présentation dans la Voix du Nord (voir aussi notre tract ici), et qui a été étudié comme faisable par un bureau d'études indépendant, au même titre que le projet présenté par les commerçants de Saint-Saulve et celui du SITURV.

Que disait Monsieur QUILLET-VILETTE sur le tram à ce moment-là. RIEN.
Le tram, ça a été l'épine dans le pied de Cécile GALLEZ, et notre principal sujet de polémique avec elle. Quel culot de vous approprier ce combat.
Quel culot de vous approprier l'idée d'un marché couvert à Saint-Saulve.
Le marché couvert nous en parlons depuis 2006 lorsque nous avions présenté, encore dans la Voix du Nord, tout un travail sur l'urbanisme et le cœur de ville. Où étiez-vous Monsieur QUILLET-VILETTE  à ce moment-là ? Vous pouvez toujours essayer de tout récupérer, les articles de presse et les écrits existent pour rétablir la vérité.


Et pour finir, parlons du papier glacé que nous distribuons à tout va et des pamphlets sous enveloppe adressés au citoyen. 
Comme toute ville de plus de 9000 habitants, la campagne des municipales est à Saint-Saulve soumise à la règle des comptes de campagne. Nous nous y soumettons, comme n'importe quel candidat.
Nous avons fait le choix de cibler nos anciens en leur adressant un courrier personnalisé. Nous avons fait imprimer des cartes contact pour faire du porte à porte, ou pour marquer notre présence au marché de Saint-Saulve.
Notre campagne n'est ni clinquante ni agressive. Elle n'est pas non plus misérabiliste. Nous nous affichons tels que nous sommes : sérieux et déterminés.
Notre liste est composée de femmes et d'hommes engagés à gauche, des socialistes, des sympathisants, des verts, mais surtout des personnes très investies dans les associations et dans l'animation de notre ville.

Les Saint-Saulviens connaissent bien Jean-Marc HOCHART et Annie MOREL, qui oeuvrent depuis des années au côté des bénévoles de la ville. Ils savent qu'ils ont été à l'initiative de beaucoup de propositions pour l'amélioration de notre vie dans cette ville qu'ils se refusent à voir devenir une ville-dortoir.

Francine VEGGIOTTI
Secrétaire de la section socialiste de Saint-Saulve.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire